Powered by Morgan&Men SEO Consulting - Widget

Clover Club, programme de rééducation

Fondé en 1882 à Philadelphie, le Clover Club, club de gentlemen regroupant l'élite littéraire, financière et juridique de la ville, se devait d'avoir un cocktail. Quelque part entre la première réunion de cette très distinguée association et 1911 (date où se publie pour la première fois la recette du Clover Club), un anonyme barman inventera donc ce qui allait devenir un des classiques pré-prohibition. Des nos jours, il donne son nom à un des meilleurs bars de New York et donc du mondez Entre les deux, une longue traversée du désert. Comme le signale David Wondrich, Esquire le mentionne en 1934 dans la liste des dix pires cocktails de la décennie précédente. Surtout, de drink pour gentlemen qui fument le cigare, il est passé à favori de la gent féminine. Et puis le blanc d’œuf lui est indispensable, coup fatal aux États-Unis, pays obsédé par la sécurité alimentaire.

Tout ceci est dommage. Le Clover Club n'est pas le plus grand des cocktails, mais c'est quand même vachement bon. Et surtout, il est très utile pour faire passer vos amis et amies amateurs de mauvais Mojito et de Caïpirinha (pour ne pas parler de Sex on the beach ou Long Island Iced Tea) vers des choses plus sérieuses. Ou plutôt plus fines et meilleures. Je vous propose donc le plan d'attaque suivant:

1) Achetez des framboises fraîches (ça coûte un pont mais pour les beaux yeux de... insérer le nom de l'élu) et préparez cette recette:

* 6 cl de Gin * 4 cl de sirop simple * 3 cl de jus de citron * 6 framboises * 1 blanc d'oeuf

Dans le fond d'un shaker, versez le sirop et les framboises. Ecrasez-les au pilon jusqu'à obtention d'une purée sucre / framboise. Ajoutez les autres ingrédients, shakez fort sans glace pour l'émulsion du blanc d’œuf, rajoutez les glaçons et shakez encore plus fort. Versez dans un verre à cocktail à l'aide d'un tamis (pour ne pas polluer votre cocktail avec les grains de framboise) et décorez avec une framboise. Vous pouvez ajouter quelques feuilles de menthe au shaker et vous obtiendrez un Clover Leaf.

Alors, oui, ça a l'air sucré. Et ça l'est, mais il y a aussi une pointe d'acidité qui permet de maintenir l'équilibre. Grâce à la framboise, c'est très gourmand et même ceux qui ont des mauvaises habitudes alcooliques se laisseront séduire. Une fois qu'ils se seront habitués à cette recette, passez à:

2) Oubliez les framboises fraîches et utilisez du sirop. Mieux: faites votre propre sirop de framboise (c'est possible avec des framboises surgelées et en plus ce sera moins cher). Et donc:

* 6 cl de Gin * 2 cl de jus de citron * 1 barspoon de sirop de framboise (ou deux si vous avez peur) * 1 blanc d'oeuf

Au shaker, d'abord sans glace puis avec glaçons, dans un verre à cocktail.

Alors oui, ça a l'air rose. Et ça l'est. Mais il ne s'agit pas d'un cocktail pour jeunes filles fraichement sorties de l'enseignement catholique. Cette recette est, pour ce qu'on en sait, très proche de l'originale et ça nous donne quelque chose de sec, d'acide (ou plutôt, pour le dire comme les ricains, tart, mot à la douce polysémie) avec à peine un subtil goût de framboise. Vous venez en très peu de temps de faire passer votre ami / amie des horreurs sourmixed et trop sucrées dans le monde merveilleux des cocktails classiques et ce grâce à deux recettes assez différentes mais toutes deux délicieuses. Vous êtes donc devenu un parfait évangélisateur de la New Church for the Advancement of Drinking People. Eh ouais.

François Monti est journaliste spécialisé en cocktails et spiritueux. Il collabore régulièrement à Ginger Magazine et à Havana Cocteles, ainsi qu'à de nombreuses publications. Après la pamphlet 'Prohibitions' en 2014, il publie au printemps 2015 '101 Cocktails'. En Espagne, il est l'auteur de 'El Gran Libro del Vermut'. Il est aussi traducteur. Son blog, Bottoms Up, est un site de référence. Il est aussi membre fondateur de la revue littéraire Fric Frac Club et a traduit plusieurs livres.

*

François Monti es un periodista y escritor belga afincado en Madrid. Colabora en la revista francesa Ginger y en la web Havana Cocteles. Su primer libro en castellano es 'El Gran Libro del Vermut' Ha publicado en Francia 'Prohibitons' y '101 Cocktails'. Lleva el blog Bottoms Up en dos idiomas y escribe para Coctelería Creativa. Es también traductor.