Powered by Morgan&Men SEO Consulting - Widget

You own the night: le Pisco Disco

Il y a déjà deux mois, j’avais parlé de La Candelaria, ce bar taqueria parisien apparemment très in. Ça a l’air de continuer à très bien marcher pour eux : une de leurs créations vient de remporter le premier Cocktail Spirits Best Cocktail Award et Candelaria fait partie des quatre finalistes pour World’s Best New Cocktail Bar à Tales of the Cocktail (contre Canon, Zetter Townhouse et Aviary, la concurrence est rude). Lors de ma visite, je n’ai pas essayé le Pisco Disco, un cocktail au nom pourtant irrésistible. Tombé sur la recette (?) un peu par hasard, je m’y suis mis hier. En l’honneur des Frenchies américano-colombiens en route vers La Nouvelle Orléans…

  • 3 cl de Pisco
  • 1,5 cl d’Aperol
  • 1,5 cl de Galliano
  • 1 cl d’Orgeat
  • 2,5 cl de jus de citron vert
  • 2 traits d’Angostura

Shaker tous les ingrédients, verser dans un verre à cocktail et garnir de paillettes alimentaires.

Ouais, des paillettes. Le nom, la couleur, la garniture : le Pisco Disco n’est pas un cocktail discret. Je ne vais pas dire que c’est un cocktail vulgaire – il a même une certaine élégance en bouche – mais c’est sans conteste un cocktail osé. Funky, on dirait, latino aussi, dans la plus belle tradition disco, justement. Mais il y a un côté tacky, qui renvoie au crépuscule de ce genre musical. Je crois que l’appréciation du Pisco Disco dépend de votre appétit de l’instant pour le sucre, la couleur, l’anis et la vanille du Galliano. Le cliché veut que certains cocktails, plats, livres, films ne sont pas pour tout le monde. Ce n’est pas le cas de celui-ci : enfantin et adulte à la fois, complexe et facile, c’est précisément un cocktail pour tous, mais ce n’est pas un cocktail à boire n’importe quand. Le Pisco Disco, c’est un cocktail merveilleux et joueur pour les soirs où vous vous dites : « I own the night ».

(Plutôt que d’attribuer un cocktail à un bar, et même si une recette est souvent un travail d’équipe, prisonnier du concept d’auteur, je préfère créditer les créations au bartender responsable. Aucune idée de son nom dans ce cas-ci. Si un lecteur est au courant…)

Update 27/03/2014: le créateur du Pisco Disco est Josh Fontaine.

François Monti est journaliste spécialisé en cocktails et spiritueux. Il collabore régulièrement à Ginger Magazine et à Havana Cocteles, ainsi qu'à de nombreuses publications. Après la pamphlet 'Prohibitions' en 2014, il publie au printemps 2015 '101 Cocktails'. En Espagne, il est l'auteur de 'El Gran Libro del Vermut'. Il est aussi traducteur. Son blog, Bottoms Up, est un site de référence. Il est aussi membre fondateur de la revue littéraire Fric Frac Club et a traduit plusieurs livres.

*

François Monti es un periodista y escritor belga afincado en Madrid. Colabora en la revista francesa Ginger y en la web Havana Cocteles. Su primer libro en castellano es 'El Gran Libro del Vermut' Ha publicado en Francia 'Prohibitons' y '101 Cocktails'. Lleva el blog Bottoms Up en dos idiomas y escribe para Coctelería Creativa. Es también traductor.