Powered by Morgan&Men SEO Consulting - Widget

Classique Moderne: le Trinidad Sour

Dans le premier tour de table de notre série Classiques Modernes, Maxime, du blog Cocktail Molotov, proposait le Trinidad Especial de Valentino Bolognese. Dans le même style, je préférais le Trinidad Sour, que j’avais brièvement évoqué il y a un certain temps déjà. Mais voilà que ce cocktail revient par la porte de derrière sous la forme d’une suggestion de Joseph Akhavan. J’ai rencontré Joseph il y a un peu plus d’un an, lorsque j’ai fait un article sur le bar où il évoluait à l’époque, La Conserverie (il vient de le quitter). Conquis au premier cocktail qu’il m’a servi, je ne cache pas mon impatience de découvrir ses prochaines aventures. En attendant…

Le choix de Joseph Akhavan :

Trinidad Sour, de Giuseppe Gonzalez (PKNY)

Photo (c) Miguel Lancha

« Création de Giuseppe Gonzalez (avec la participation de Damon Dyer - Flatiron Lounge à l'époque) qui lui fut inspirée par une autre création "bitter based", le Trinidad Especial de Valentino Bolognese. Suite à ça il a également imaginé le Stormy Mai Tai. Ce qui est intéressant c'est que ça a lancé une tendance (un peu révolue aujourd'hui) de cocktails préparés à partir d'aromatic bitters. C'est pour ça aussi que je peux bien imaginer le Trinidad Sour parmi cette liste de Modern Classics. Dans cette vidéo, il explique pourquoi et surtout à quoi s'attendre quand on commande un Trinidad Sour, hate it or love it en quelque sorte ! Pour ma part je l'ai essayé pour la première fois il y a environ 4 ans et demi, je l’ai ensuite proposé à des clients et c'est exactement les réactions que j'ai eues. C'est un cocktail tellement intense qu'il peut créer toute sorte de feedbacks, mais bien plus de positifs que de négatifs! Je connais peu de cocktails qui sont capables de faire ça. »

* 1,5 oz d’Angostura Bitters * 1,5 oz d’orgeat * ¾ oz de jus de citron frais * ½ oz de rye

Sur glace dans un shaker, servir up dans une verre à cocktail.

Outre le Stormy Mai Tai, le Trinidad Especial et les cocktails que j’avais présentés dans mon article sur la ‘tendance’ cocktail aromatic bitters-heavy, Joseph nous signale aussi le Gunshop Fizz de Kirk Estopinal et Maksym Pazuniak. Don’t be afraid.

Remerciements à Joseph Akhavan pour son aimable contribution à notre mini-panthéon du XXIe siècle.

Cet article fait partie de la série « Classiques modernes » dont vous pouvez lire l’introduction ici. Pour développer cette série, nous avons besoin de votre aide : n’hésitez pas à nous signaler les recettes que vous considérez comme des classiques modernes en commentaire, sur Facebook ou par mail.

François Monti est journaliste spécialisé en cocktails et spiritueux. Il collabore régulièrement à Ginger Magazine et à Havana Cocteles, ainsi qu'à de nombreuses publications. Après la pamphlet 'Prohibitions' en 2014, il publie au printemps 2015 '101 Cocktails'. En Espagne, il est l'auteur de 'El Gran Libro del Vermut'. Il est aussi traducteur. Son blog, Bottoms Up, est un site de référence. Il est aussi membre fondateur de la revue littéraire Fric Frac Club et a traduit plusieurs livres.

*

François Monti es un periodista y escritor belga afincado en Madrid. Colabora en la revista francesa Ginger y en la web Havana Cocteles. Su primer libro en castellano es 'El Gran Libro del Vermut' Ha publicado en Francia 'Prohibitons' y '101 Cocktails'. Lleva el blog Bottoms Up en dos idiomas y escribe para Coctelería Creativa. Es también traductor.